mercredi 6 avril 2016

Non-fiction document : Sex Sarabande - Docteur Ramon Basagana - Anais Gomez

Plaisir et châtiments sans tabous, racontés aux ados de 15 à 77 ans




Les incursions dans la bibliographie des infections sexuellement transmissibles (MST pour les profanes) ont forcés les auteurs à un constat : il n’existe de publications que pour les professionnels de santé. Pour les autres : rien.
Or, le besoin existe. Pour preuve, les articles récents sur le manque d’information des jeunes adultes et le retour de MST qu’on croyait anéanties…




ou le témoignage de médecins et travailleurs sociaux des régions de Marseille et
Nîmes, qui ont parlé de l’urgence du problème et de la nécessité d’informations ciblées et sans tabous.

De ce constat est né Sex Sarabande.

Les auteurs racontent sans tabous plaisirs et châtiments, c’est-à-dire le plaisir, mais aussi les heurts et malheurs du sexe.
Le problème avec les aléas liés au sexe est que l’émetteur les raconte au premier degré et que le cerveau du récepteur – par ignorance du fonctionnement de l’appareil génital – les décode au second degré. Le plus souvent de travers.

Exemple : Lorsqu’un médecin dit à un auditoire de jeunes : « Si vous avez un bouton de fièvre, évitez le sexe oral, fellation ou cunnilingus » (1° degré), l’info déclenche dans les représentations de l’auditoire – par ignorance des mécanismes de contamination – des fantasmes (2° degré)  qui en neutralisent la portée.

L’objectif des auteurs a donc été de court-circuiter le 1° et le 2° degré et de raconter la Sex Sarabande au 3° degré : en 3D.

Comment ? En sollicitant les témoins directs des turbulences : un ovocyte et un spermatozoïde.
L’ovocyte s’appelle Lao-Chù. Sa maîtresse est Li-Mei, une actrice chinoise qui réside dans le sud de la France.
Le spermatozoïde s’appelle Spartacus et son maître est Tristan, un jeune chirurgien qui habite en Camargue. Spartacus est son nom porte-bonheur : dans les jeux du cirque, un seul gladiateur remportait le combat. Il en est de même des spermatozoïdes : dans leur quête du Graal (l’ovocyte), un seul remporte l’assaut.

La Sex Sarabande est l’odyssée de Spartacus et l’attente de Lao-Chù.

Petit problème : au moment de l’ovulation, Li-Mei est en tournage dans l’Ardèche et Tristan se trouve en Camargue. La rencontre entre Spartacus et Lao-Chù est donc impossible. Or, en l’absence de fécondation, l’ovocyte disparaît en 24h. Le spermatozoïde n’est guère mieux loti : 48h.


C’est dans l’attente de cette improbable rencontre que Spartacus et Lao-Chù nous livrent les secrets de l’appareil génital masculin et féminin, ainsi que leurs avatars (MST).

Enchères organisées pour ce manuscrit courant avril.






Plus d'informations par mail à : agencecaradine@gmail.com



A propos de l'auteur Ramon Basagana :

Ramon Basagana est né en Catalogne au milieu des années 40 dans un village de paysans et de bûcherons: RUPIT. Fils de charbonnier, son enfance est marquée par les années sombres d'après-guerre: blocus, malnutrition, répression franquiste.

Il voulait être médecin, un rêve impossible : les paysans de cette époque, dans l’Espagne profonde, n’avaient pas les moyens d’accéder aux professions libérales.

Il arrive en France en 1960, ne parlant pas un mot de français mais aimant les études. Une porte s'ouvre qui menait à la Fac :il s'y engouffre en étudiant la psychologie à Caen avec un Doctorat de III° Cycle en Psychologie Sociale et Sociologie.

Professeur de Psychologie Sociale à l’Ecole Supérieure de Commerce d’Alger pendant une dizaine d’années, il s'inscrit alors en Médecine et est formé à la Faculté de Médecine d’Alger (1972-1981). De 1981 à 2012, il s'installe comme médecin généraliste dans le sud de la France.

Ramon Basagana partie d’une association de médecins (APCME) qui s’attaque aux
« maladies éliminables », c’est-à-dire celles qui proviennent des conditions créées par l’homme. Avec ses confrères, ils traquent notamment les facteurs de risque professionnels et leur corollaire: les maladies professionnelles  (bassins d'emploi du Golfe de Fos et de l’Etang de Berre).

Ses passions : la médecine,  l’Histoire, l’écriture… 

Et puis… il écrit des livres qui mêlent ses passions. 5 romans  publiés aux Editions “Les nouveaux auteurs”, chez France Loisirs et Pocket.

Son roman “Les amants de l’Exodus” a obtenu le PRIX COUP DE COEUR WIZO en 2015
 (passé également chez France Loisirs et Pocket – en cours)


- La damnation des templiers- 2014  (passé également chez France Loisirs et Pocket – en cours de sortie)
  
-Le roman de l’An Mil – 2013  (passé également chez France Loisirs et Pocket)

-Le Christ de Marie Shan 
-2011

- L’héritière de Shangai -2010

A propos d'Anais Gomez, co-auteur.  Elle est mannequin et diplômée de naturopathie.
Elle est également diplômée d'un DU en Nutrithérapie, nutraceutique et diététique (Faculté de Pharmacie de Besançon) et prépare actuellement un second DU en pathologie fonctionnelle (Université de Dijon).




      

Aucun commentaire:

Publier un commentaire